Blue Period
Volume 2
❤ Coup de Coeur !!
Auteur : Tsubasa Yamaguchi
Editeur : Pika Seinen
Date de Sortie : 17 mars 2021
Genre : Tranche-de-vie / Apprentissage
Little Critique

Un bel avenir se dessine

Après un premier volume prometteur mais que j’avais trouvé un peu maladroit sur quelques aspects, j’étais très curieux de découvrir comment le manga allait évoluer. Tel un coup de pinceau simple, précis et efficace, ce tome 2 de Blue Period corrige absolument tout ce qui manquait de finition à mes yeux.

Premièrement, un accent particulier est porté sur la relation entre Yatora et sa mère. A peine évoquée dans le premier volume, j’avais trouvé qu’une réelle discussion entre ces deux personnages vis-à-vis du nouveau choix d’études de Yatora était nécessaire pour crédibiliser le récit. Bien que l’auteur ne s’attarde pas longtemps sur cette discussion, elle est finalement touchante et amplement satisfaisante pour saisir les enjeux financiers, professionnels et familiaux de ce choix d’étude.

J’avais également peur du fait que l’entrée en école d’art soit trop banalisée alors que c’est un milieu d’une extrême exigence. De nouveau, ces craintes se sont envolées grâce à plusieurs scènes montrant les difficultés rencontrées par Yatora, malgré tous ses efforts pour être au niveau. La banalisation des entrées en école d’art n’était finalement pas apportée par le manga, mais par le personnage de Yatora lui-même. Ce volume recadre ce personnage et son extrême confiance en lui en le confrontant à des obstacles.

L’exploration des techniques de peinture et de dessin continue avec la découverte de pratiques particulières selon les affinités des artistes, comme peindre avec ses mains par exemple. Il y autant de manière de s’exprimer artistiquement et d’outils que d’artistes, et Blue Period montre intelligemment qu’au-delà des fondamentaux à assimiler (théorie de la couleur, perspective, etc), il n’y a pas de science exacte dans l’art.

Ce deuxième volume développe aussi davantage les personnages ainsi que leurs relations. De nouvelles rivalités naissent et d’autres personnages se révèlent davantage. Yuka, l’ami.e d’enfance de Yatora qui s’identifie comme femme (en vedette de la couverture de ce tome), est bien plus que le simple personnage extraverti qui rythmait le premier tome et dévoile davantage sa sensibilité et la difficulté que représente de se sentir femme dans un corps d’homme dans cette société. Le thème très intéressant de la transidentité occupe une place de plus en plus importante et offre une nouvelle vision du besoin d’épanouissement de chacun.

Un volume qui balaie simplement tous les défauts du premier tome.

Un début d’exploration de la relation entre société et transidentité très intéressant.

… rien à redire, c’est un sans faute à mes yeux.

Blue Period est un tableau prônant avec une grande subtilité l’affirmation personnelle. Ce deuxième volume le prouve et se place comme un grand coup de coeur.

 

TwitterTwitter
FacebookFacebook
WhatsappWhatsapp