Une Brève Histoire du Robo-Sapiens
Volumes 1 & 2
Auteur : Toranosuke Shimana
Editeur : Noeve Grafx
Date de Sortie : 12 mars 2021
Genre : Science-fiction / Tranche-de-vie
Little Big Bilan

Anticipation

Quand une œuvre raconte une histoire qui se déroule dans le futur de notre monde, on appelle ça un récit d’anticipation. Très en vogue dans tous les médias tels que les films, séries, romans, jeux vidéo, BD ou les mangas, ce type d’histoire raconte très souvent un déclin pessimiste ou catastrophique de la société d’aujourd’hui, dans un futur plus ou moins proche.

Une Brève Histoire du Robo-Sapiens est une œuvre qui s’inscrit totalement dans le genre du récit d’anticipation, en lui offrant un traitement très particulier sur tous les plans de manière tout à fait marginale et originale.

Un pragmatisme mélancolique

Bien que cette série en deux tomes offre une vision triste et pessimiste du déclin de l’humanité, l’accent du titre se situe ailleurs. Comme son nom l’indique clairement, Une Brève Histoire du Robo-Sapiens ne raconte pas une fin, mais un avènement de plusieurs centaines de milliers d’années : celui des robots, depuis leur création jusqu’à leur affranchissement des humains.

L’histoire est vécue à travers divers robots aux destins croisés qui constatent les conséquences de la vie des humains sur la planète. Ils ne sont pas concernés par les maladies, la radioactivité, la pollution ou encore les ravages de la guerre, autant de conséquences dont ils sont des outils nécessaires au nettoyage et à la régulation. Cette oeuvre offre un regard très sombre sur l’évolution de l’Homo-Sapiens sur Terre à travers les yeux du Robo-Sapiens, être synthétique créé par l’Homme et dénué de sentiments. Ce pragmatisme robotique permet de dénoncer et offrir une vision du futur sans porter de jugement de manière explicite.

Une mélancolie pragmatique

Le manga parvient à offrir une ambiance totalement à part et profondément mélancolique. Un agréable sentiment de simplicité et de flottement viennent adoucir une histoire qui traite - quand même - du déclin de l’humanité jusqu’à son extinction. L’auteur propose donc une œuvre dont l’ambiance est en parfaite adéquation avec la nature même de son propos : le point de vue des Robo-Sapiens. Le ton particulier de ce manga est donc directement lié au pragmatisme de ses protagonistes.

Un voyage artistique et graphique

Véritable hommage aux mangas de l’époque d'Osamu Tezuka, les dessins adoptés par Toranosuke Shimana pour ce manga sont très particuliers. Tout en simplicité, les traits racontent l’essentiel et offrent une lecture facile et contribuent également à cette ambiance si particulière.

Bien que les personnages, les décors ou les plans de caméras ne brillent pas par leur complexité ou leur audace, la force de l’auteur se situe en réalité dans sa grande sensibilité graphique. Les cases jouent avec le regard du lecteur grâce à des onomatopées japonaises placées comme éléments de décors. L’éditeur a fait le choix judicieux de laisser ces éléments tels quels afin de garder l’essence même de l'œuvre inchangée. Ces onomatopées offrant des clés de compréhension à la lecture ont été traduites en bas de page. J'avoue avoir été un peu frustré de ne pas connaître la signification de chacune de ses onomatopées, mais je comprends que le résultat aurait été indigeste à la lecture.

Aucune nuance de gris ou de hâchures ne sont présentes dans les pages de ce manga, tout est en applat de noir sur blanc pour rendre encore plus accessible la belle démarche graphique de l’oeuvre.

Une édition interstellaire

Noeve Grafx ont eu la gentillesse de me permettre de lire cette œuvre en format digital, je ne pourrai donc pas m’attarder sur la qualité de l’édition. Mais elle a l’air absolument merveilleuse. De ce que j’ai pu en lire, l’édition est un grand format avec un soin particulier apporté au choix du papier de très haute qualité (papier glacé avec un fort grammage) et de beaux effets métallisés sur les couverture. Le coffret de l’édition limitée offre également un écrin de toute beauté pour ranger cette intégrale en deux tomes.

Je mettrai à jour cet article si je peux me procurer les deux volumes ou le coffret.

Une oeuvre à part.

Une prouesse graphique.

Un récit sombre dans son fond qui se lit avec douceur et simplicité.

Des dessins “vintage” qui ne plairont pas à tout le monde.

Un rythme particulier auquel il faut adhérer pour ne pas passer à côté du propos.

J'aurais aimé comprendre toutes les onomatopées cachées dans le décors.

Comme son nom l’indique avec la même simplicité que le reste de l’œuvre, Une brève histoire du Robo-Sapiens est...une brève histoire du Robo-Sapiens.

Cette série en deux tomes, qui a remporté le Grand Prix du 23e Japan Media Arts Festival, offre une vision du déclin de l’humanité particulièrement agréable à lire grâce à son traitement graphique.

Je reconnais que ce genre d’essai n’est pas ce qui va spontanément m’intéresser parmi les nouveautés, mais j’ai eu très envie de tenter l’expérience en lisant la présentation du projet. Sans avoir eu l’impression d’être moi-même jugé en tant qu’humain, j’ai pu lire une histoire non fataliste racontant avec douceur la fin de mon espèce tout en me provoquant de la satisfaction dans ma lecture, ce qui est plutôt intéressant !

L’éditeur portant une attention particulière à offrir de beaux ouvrages aux lecteurs grâce à des art books de qualité, il propose ici une édition qui se situe à mi-chemin entre le manga et le livre d’art et qui sera du plus bel effet dans les bibliothèques.

 

TwitterTwitter
FacebookFacebook
WhatsappWhatsapp