Girlfriend Girlfriend
Volume 1
Auteur : Hiroyuki
Editeur : Noeve Grafx
Date de Sortie : 9 juillet 2021
Genre : Comédie / Romance
Big Découverte

Cette année, grâce à Noeve Grafx, j’ai découvert - et adoré - le manga Rent-a-Girlfriend. Quand ce même éditeur a annoncé la sortie prochaine de Girlfriend Girlfriend, mon cerveau a fait un calcul bête et méchant : « Girlfriend » + « Noeve Grafx » = Coup de cœur. J’ai donc naturellement développé une forte curiosité vis-à-vis de ce titre que je ne connaissais pas du tout. Je suis cependant suffisamment prudent pour ne pas tenter une comparaison entre les deux mangas, car mis à part un mot en commun dans le titre et le vague contexte de comédie romantique en milieu scolaire, il s’agit de deux œuvres bien différentes.

Copine Copine

Là où beaucoup d’oeuvre de ce genre racontent l’histoire d’un personnage, généralement un collégien ou lycéen relativement banal qui est évidemment amoureux de la plus belle fille de son école, le propos de Girlfriend Girlfriend est de prendre complètement à revers ce contexte classique. Bien que Naoya soit effectivement un lycéen assez quelconque, il est d’entrée de jeu en couple avec Saki, qui est bel et bien la plus belle fille du lycée.

Leur relation va très vite prendre une tournure inattendue quand la belle et attentionnée Nagisa déclare sa flamme à Naoya. Celui-ci, très amoureux de sa petite amie, n’a néanmoins pas l’intention de refuser les avances de sa nouvelle prétendante.
C’est à ce moment là, en tant que lecteurs chevronnés, que l’on anticipe et qu’on déduit la suite : Le développement sera une histoire de triangle amoureux avec des relations tenues secrètes par un personnage jonglant entre ses deux copines sans qu’elles ne découvrent le pot aux roses. Cette déduction est fausse.

Burlesque Burlesque

Naoya, jeune homme d’une franchise redoutable et doté d’un pragmatisme à tout épreuve, décide simplement de demander la permission à sa copine actuelle de partager son cœur et son temps avec une fille de plus. Pourquoi choisir quand il pourrait être avec les deux ? Évidemment, Saki au caractère impulsif, consciente de sa beauté et orgueilleuse, refuse catégoriquement cet affront. … Cette déduction est également fausse.

Malgré quelques moments de doute, d’accès de violence et de négociations suite à cette demande saugrenue, elle craque à son tour devant la beauté et le caractère adorable de Nagisa. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les voilà tous les trois qui emménagent ensemble, tout simplement.

Les situations et leurs résolutions sont extravagantes voire absurdes au possible, de même que les dialogues et comportement des personnages. Girlfriend Girlfriend offre un contexte tout sauf « réaliste », et c’est précisément ce traitement burlesque totalement assumé qui rend la lecture très agréable et surprenante.

Chaque chapitre de ce premier tome m’a donné l’impression d’assister à une pièce de théâtre. D’une part, le décor reste généralement unique durant toute la scène qui avance essentiellement grâce aux dialogues. D’autre part, la mise en scène et le choix des cadrages se focalisent fortement sur les personnages avec des plans souvent rapprochés.

Je ne sais pas si les tomes suivants continueront de jouer sur cette impression théâtrale, mais la démarche dans ce premier tome est originale et très intéressante.

Comédie Comédie

Comme le manga se concentre essentiellement sur ses personnages et leur relation improbable, leur caractère suit également cette tendance à l’exagération. Les réactions sont peu crédibles et surjouées, elles servent principalement à exacerber la comédie. Cette dernière phrase pourrait paraître négative, mais au contraire, je trouve que ce traitement des personnages renforce agréablement la cohérence du récit. Je rajouterai que le mot « romantique » du terme « comédie romantique » ne sert finalement que de contexte pour une pure comédie burlesque. Fondamentalement, la romance n’est pas importante dans ce récit.

Les thématiques abordées ne sont heureusement pas qu’une succession de prétextes à la comédie. Bien qu’elles soient traitées avec légèreté, des problématiques plus adultes telles que l’abstinence ou le sexe de manière plus générale, la fidélité ou encore les avantages et contraintes de la cohabitation avec autrui sont vécues par notre trio.

Le volume se termine néanmoins sur une note un peu plus sombre et tendue qui laisse présager un développement différent pour la suite. Ce ne serait pas non plus étonnant que cette tension se fasse totalement désamorcer en trois cases. Selon la page servant à annoncer les rebondissements prévus pour le prochain tome, l’accent semble surtout mis sur la poitrine d’un futur personnage que sur un quelconque conflit donc je ne m’attends spécialement pas à une atmosphère dramatique. Rendez-vous au prochain épisode pour le découvrir !

Joli Joli

Les dessins de l’auteur, Hiroyuki, sont vraiment superbes. Chaque case est généreuse en décors et en trames qui habillent des dessins d’une précision redoutable. Tout est si bien exécuté dans le trait comme dans l’ombrage qu’on pourrait croire à des captures d’écran de la version animée, passées en niveaux de gris.

Ce superbe style graphique est une fois de plus honoré par une édition spectaculaire. On ne présente plus Noeve Grafx et le soin qu’ils accordent à leurs ouvrages. La couverture est ornée d’un verni sélectif pailleté très agréables tant visuellement qu’au toucher. Le papier semble aussi d’excellente qualité pour mettre en valeur les planches de Hiroyuki.

Une comédie burlesque drôle et touchante.

Des dessins magnifiques.

Une édition spectaculaire.

Quasiment aucun plan de vue “coquins” alors que l’on pourrait s’y attendre dans ce genre de production (pour moi c'est une qualité !).

Plus comique que romantique, attention les amateurs de romances “classiques”.

Le caractère souvent parodique des personnages peut être déroutant.

Girlfriend Girlfriend n’a rien d’une romance réaliste, c’est un récit au ton burlesque totalement assumé. Dans sa construction, ce premier tome tente de prendre à revers les habitudes des lecteurs de RomCom. La démarche est vraiment originale et bien exécutée. J’ai adoré me faire surprendre tout au long de ma lecture en découvrant le quotidien de ce trio. Je me réjouis de la suite !

 

TwitterTwitter
FacebookFacebook
WhatsappWhatsapp