Ao Ashi
Volumes 1 et 2
Auteur : Yugô Kobayashi
Editeur : Mangetsu Shonen
Date de Sortie : 26 mai 2021
Genre : Football / Tranche-de-vie
Big Découverte

”Sans maîtrise, la puissance n’est rien.”

Je n’aurais jamais imaginé citer une publicité pour une marque de pneus pour introduire un article, mais je trouve cette phrase particulièrement appropriée. Dans le cas présent, le terme “puissance” peut être remplacé par “talent”, mais le propos reste le même.

Connaissez-vous la différence entre un footballeur et un joueur de football ?

On pourrait considérer que ce sont deux termes synonymes, pourtant la différence est évidente : il s’agit bien évidemment de la maîtrise. Un joueur de football peut avoir un niveau médiocre, ou au contraire jouer divinement bien, mais son talent sera principalement une conséquence de son instinct sur le terrain et de ses aptitudes physiques. De son côté, le footballeur maîtrise sa puissance et son instinct pour l’exploiter de manière optimale.

Cette maîtrise s’acquiert en étudiant la théorie. Le football, ce n’est évidemment pas juste courir derrière un ballon pour taper dedans. Il faut aussi pratiquer cette activité de manière rigoureuse avec les bonnes personnes, de préférence celles qui savent transmettre l'art et la manière de dompter le talent instinctif pour en faire un talent maîtrisé.

Concrètement, cette différence entre joueur de football et footballeur est ce qui différencie un professionnel d’un amateur. Cette analogie peut être appliquée à la majorité des domaines d’activité : un cuisinier VS quelqu’un qui fait de la cuisine, un couturier VS quelqu’un qui fait de la couture. Le schéma est simple et il résume bien la problématique principale abordée par le début de Ao Ashi.

Une passion ardente pour le foot

Ashito est un jeune garçon dont la passion pour le football brûle de mille feux. Inépuisable, il domine les terrains de football par son jeu vif, instinctif et explosif. Partout où la balle se trouve, Ashito s’y trouve également. Devenir joueur professionnel est son rêve le plus cher afin de pouvoir vivre de sa passion, et surtout pour pouvoir apporter une aide financière à sa famille qui vit de manière très modeste à Ehime, une petite préfecture au Sud du Japon, bien loin de la gigantesque métropole qu’est Tokyo.

Ce garçon joue dans un petit club de football sans prétention. Ses coéquipiers jouent à ses côtés, mais l’attention est toujours focalisée sur Ashito et son omniprésence sur le terrain. Après une défaite lors d’un match de coupe intercollèges, principalement causée à cause d'une altercation impliquant Ashito, il se fait néanmoins repérer par un entraîneur d’une importante et prestigieuse équipe tokyoïte. Celui-ci l’invite à venir à la capitale pour tenter un test extrêmement sélectif de recrutement pour intégrer son équipe.

Cette rencontre marque le début du polissage du diamant brut qu'est Ashito dont le potentiel est immense grâce à un instinct explosif. Il lui manque encore cette fameuse maîtrise qui lui permettra de canaliser les flammes de son jeu et de son tempérament et devenir un des meilleurs footballeurs du Japon.

Du vrai football

Quand une nouvelle série arrive sur le marché, il arrive régulièrement qu'elle soit comparée avec d’autres œuvres ayant un thème similaire. Ao Ashi étant un manga de football, la question de la potentielle ressemblance avec Captain Tsubasa est à prévoir. C'est une série des années 80 qui s’est rendue célèbre grâce à la démesure qui caractérise ses matchs. Ao Ashi proposant une expérience beaucoup plus réaliste, la comparaison s'arrête rapidement. Il n’est effectivement pas question de terrains interminables à parcourir, ou de coups spéciaux frappant la balle si fort qu’elle devient difforme et adopte une trajectoire imprévisible pour finir dans les filets. Au contraire, cette série privilégie le spectacle réaliste, sans avoir recours à la surenchère.

Le titre possède même une dimension pédagogique en proposant quelques passages explicatifs pour aider à comprendre différentes stratégies propres à ce sport. Ces explications sont très bienvenues pour des lecteurs (comme moi) qui connaissent très mal le monde du football et ses subtilités. Ces passages n’alourdissent en rien la lecture.

Une équipe qui gagne

Ashito, le personnage principal, est une locomotive. Il fonce vers son objectif sans répit. Il ne brille pas par son intelligence mais il est doté d’un grand cœur. Guidé par son instinct bouillonnant, il est un digne représentant de l’archétype du jeune garçon héros de shônen qui n’a peur de rien ni de personne. Force est de constater que pour un manga de football, c’est un personnage qui fonctionne à la perfection, à défaut d’être particulièrement original.

Rien que pour un seul match, un manga sur le football implique la présence d’au moins 22 joueurs, sans compter le reste des personnages autour du terrain. Il faut donc s’attendre à croiser des centaines de visages différents au fil des tomes. Un vrai défi que l’auteur relève pour le moment aisément en offrant toute une panoplie de physiques et de caractères variés et intéressants, quitte à perdre légèrement en cohérence visuelle d’un visage à l’autre. Chaque personnage est travaillé de manière réfléchie. De plus, ceux qui sont sur le terrain possèdent une manière de jouer qui correspond à leur personnalité. C’est très convainquant.

Figure à l’humeur très versatile qui oscille entre la bienveillance et le défi, l'entraîneur offre un rythme très intéressant qui contraste judicieusement avec le caractère linéaire d’Ashito. Et il ne faut pas oublier Hana, véritable rayon de soleil parmi cet océan de garçons sportifs. Je me réjouis de découvrir l’évolution de la relation qui se crée entre elle et Ashito, que ce soit une amitié, une romance, voire une rivalité (ou totalement autre chose).

Dessins qui vont droit au but

Ao Ashi propose des dessins intenses qui vibrent au fil des actions et des dialogues. Très spontanés et dynamiques, les traits démontrent une belle maîtrise des émotions véhiculées, qu'elles soient sportives ou dans les passages "tranche-de-vie".

Les pages sont très généreuses en décors et en trames, sans jamais être surchargées ou illisibles. Les cases sont un réel plaisir à parcourir et invitent à s’attarder dessus quelques secondes de plus, même en pleine action. J’apprécie également le découpage qui est plutôt audacieux avec certaines cases qui se superposent élégamment pour dynamiser la mise en scène de manière efficace.

Je trouve le character design également d’une belle richesse. J’adore la dégaine d'Ashito et sa tignasse frisée qui a l’air de bouillonner, c’est parfaitement en accord avec son tempérament de feu. Le reste des personnages n'est pas en reste, grâce à des looks très inspirés.

Coup d’envoi réussi pour l’éditeur

Les livres ont un format et une souplesse très agréables en main et permettent un confort de lecture optimal. La traduction est parfaitement fluide, tout comme le travail d’adaptation graphique.

La sortie des deux premiers tomes de Ao Ashi marque l’entrée sur le terrain des éditions Mangetsu, nouveau challenger qui se place directement dans la cour des grands grâce à une réalisation impeccable. Pour une première publication de manga, ils frappent fort et juste. Je leur souhaite de réussir à maintenir une telle qualité d’édition pour la suite de leurs projets.

Un manga de vrai football

Un aspect instructif

Des dessins vibrants d’émotion et de dynamisme

Une très belle qualité d’édition

Un personnage principal pour l’instant très linéaire

Coup d’envoi parfaitement réussi pour le lancement de Ao Ashi grâce aux éditions Mangetsu qui déploient directement un attaquant de taille pour atteindre de nouveaux sommets.

Malgré mon intérêt limité pour le football, j’étais très impatient de découvrir ce titre qui est finalement une très belle surprise. J’ai assisté aux débuts de la grande aventure footballistique d’Aoi avec un grand plaisir et je me réjouis d'ores-et-déjà de découvrir la suite.

 

TwitterTwitter
FacebookFacebook
WhatsappWhatsapp